Nephilim le Jeu de l’Occulte Contemporain

Accueil du site > Le coin des Maîtres de Jeu > Le Boheim > Chronologie de l’histoire du peuple du Boheim

Chronologie de l’histoire du peuple du Boheim

lundi 24 janvier 2011, par Didier


Le Premier monde

Les Aînés l’appellent l’Atlantide. Pour les Bohémiens, ce fut le Premier Monde.

Au commencement, il y avait Phu, Amari Dé : notre Mère la Terre. Elle était l’âme magique du monde, la cause de l’enchantement de l’Eden.

Puis les porteurs du Ka-Soleil s’éveillèrent à la vie sous la main des Aînés, mais surtout celle de Del. Les Aînés éduquaient les porteurs du Ka-Soleil tout en étudiant l’essence magique de l’Homme, le Soleil qui brille dans les cieux et qui anime l’âme humaine. Ils aimaient les humains. Pour cela, ils s’incarnaient dans ce peuple et usaient de nombreux sortilèges, essayant de laisser subsister la psyché de l’hôte et le Pentacle, de créer l’union parfaite.

Tous les Nephilim ne partageaient pas cet amour et ce souci, et tous les Hommes n’étaient pas appelés à être leurs disciples. Certains échouaient, d’autres se révoltaient.

Del jugea bon de mettre ce peuple en sécurité dans un lieu abrité et bienfaisant, qui devait à la fois rester en contact avec l’Axis Terram, être une place physique, un environnement puissant, une source d’inspiration et d’enseignement, il créa donc un tel lieu.

Au travers de Phu, Amari Dé qui livra ses plus belles créations, il insufla un rêve qui se confondit avec l’âme de ses protégés, une forme de Sapience assimilable par les humains, ainsi naquit le Boheim.

Rom et Romni

Le Boheim préservait les Bohémiens des atteintes du monde et procurait l’ambiance propice à l’illumination. Pour la recherche de l’union Nephilim-Humain et dans cette ambiance où le désir, la complicité et la sensualité s’avéraient cruciaux mais incompris par Del lui-même, il choisit un homme et une femme afin qu’ils s’unissent. Il les baptisa Rom et Romni. Et autour d’eux les enfants du Boheim formèrent une cour, une famille, un peuple. Réfugiés sous l’arbre de Sara, qui croissait au centre de l’Eden et sous certains auspices, ils unirent leur corps et leur âme. Le soleil ardent de leur étreinte brilla intensément et fit fleurir l’Eden, traversa toutes les créatures vivantes, animaux et plantes. Après l’amour, Rom et Romni levèrent les yeux et entrevirent les Plans Subtils qui se dessinaient au delà de l’horizon. Ils décidèrent d’avoir des enfants qui seraient chacun un chemin, qui donneraient chacun d’autres enfants et ainsi de suite. Ils voulurent qu’il y en ait vingt-deux. Les premiers de la descendance furent deux filles : Tin Hinan et Zoraya. Cependant le Bheng, conséquence de l’amour, arriva et sépara Rom et Romni. Phu Amari Dé fut blessé et pleura.

Tin Hinan eut une vision de l’avenir et alerta Del qui amena ses protégés dans la vallée de l’Indus.

Del revint sur les rives d’Atlantys pour assister à la révolte de Prométhée et de ses suivants humains. Puis survint la Chute. Le hommes changèrent, leur soif de liberté se mua en soif de vengeance et le Boheim les abandonna.

Vallée de l’Indus
Mort de Rom et Romni et de certains Bohémiens
Tin Hinan conduisit sa Caravane (une partie des Bohémiens) au Nord-Est chez les descendants des Malodred, les Shen d’Asie. Ils s’établirent en Chine, puis sur les restes du territoire asiatique. Les Shen les chassèrent. Zoraya consuisit sa Caravane en Moyen-Orient. Après plusieurs siècles d’errance, ils atteignirent le nouvel Eden (celui d’Antée (Astérope) et le peuple vestige. à Tangis).
Retrouvés par Del plusieurs siècles plus tard, ce dernier les dirigea vers un endroit éloigné où les Champs Magiques étaient encore purs : Hyperborée, créée par Hippoménès. Toutefois, Apollon fit échouer le projet et entraîna la division de la communauté
vers -5800.
-6500
Mais les Glaives Prométhéens les retrouvèrent et détruisirent l’Eden. Une scission se produisit...
Emporato
Ceux qui restèrent en Hyperborée pour s’opposer à Apollon.
Del & Tin Hinan
Ceux qui partirent d’Hyperborée pour la Méditérarranée (dont Thot/Kurungano et Antinéa)
Ceux en Moyen-Orient qui décidèrent de faire payer les Mystères pour la destruction du nouvel Eden suivirent Lilith et les premiers Selenim pour sauver des Nephilim. Zoraya
Ceux de Moyen-Orient qui retournèrent dans la Vallée de l’Indus où ils se joignirent à des Custodiens de Ka-Ïa, des Zoomorphes et au Lion Vert. Ensemble, ils créèrent le premier Havre de Concorde
(-5900).
Conception de Sara ?
L’Emporato rencontre Salomé. Mort de l’Emporato, tué par des Selenim Mort de Tin Hinan, intégration d’Esméralda Les Selenim partent en Amérique du Sud et Lilith reste à Babylone, ascendance d’Anubis le Passeur Retour chez les Shen pour y créer un nouvel Eden mais y seront chassés à nouveau, divisant la communauté :
- Ceux qui tentèrent de rester en Asie
- Ceux qui retournèrent dans la Cité du Lion Vert pour fonder en -2300 Mohenjo-Daro (qui fut un échec et entraîna leur départ). De cette dernière communauté, une branche naquit et s’installa au Yemen, sous la gouvernance de Balkis qui fonda son royaume. Puis plus tard, elle rejoignit Salomon et Hiram et enfin enfanta Ma’rib.

Période de règne d’Akhénaton

Kumpania du Feu Kumpania de l’Air Kumpania de l’Eau Kumpania de la Terre
Gitan Rom Gypsie Mannush
Élection
de Salomé
Élection
de Thot & Antinéa
Élection
d’Anubis
Élection
de Sara
Épiméthée fonde une cinquième Kumpania, celle de la Lune
Composés de membres des 4 Kumpania : Gitan + Rom + Gypsie + Mannush
appelés Tsiganes
Élection de Morphée

Akhénaton se lance dans ses Quêtes des 22 Lames, organise la structure des Kumpania bohémienne selon les prénom des enfants de Rom et Romni. Il réunit l’élite des 4 familles qui vont former la cinquième, celle des Tsiganes sous le Signe de la Lune et la gouvernance de Morphée Akhénaton leur fit don de la Brume. Les Tsiganes vont au Tibet fonder Aggarta, créer la Résille et protéger la 21ème Lame.

Fuite d’Akhetaton pour les Bohémien et longue période d’errance connue sous le nom de la Belle Etoile, où ils cherchent et accompagnent les 21 Princes et Princesses Arcaniques

Certains Bohémiens se rangent dans les plus prestigieuses armées du monde et forment des corps environnés, d’admiration, de respect et de crainte.

Au IIIème siècle, un Rom du nom de Manès propose son projet : le syncrétisme, une église universelle fondée sur le dualisme. Revitalisant le thème du Peuple-Eglise, il y voit le moyen, au travers de la religion, de réunir les homme. Il invente un système de croyance. Ses émissaires partent de Babylone, de Carthage à Rome, de l’Arménie au Sud de l’Egypte, de la Mésopotamie à Samarkand, à partir de 400. La conversion contourne l’Himalaya puis est stoppée. Puis le mouvement connaît un déclin jusqu’à s’éteindre au 12ème siècle en Sibérie orientale avec sa dernière église.

Au Vème siècle, le roi persan Bahram Gour demande au roi des Indes, Shankal, de lui envoyer 10000 Luris, comme il nomme les Bohémiens. A cette époque, ce sont des musiciens hors pairs issus des tribus nomades vivant le long de l’Indus. Lorsque les arabes, sous le califat d’Ali, attaquèrent la région, ceux que l’on appellent les Zotts les repoussent. Ils résisteront contre l’Islam durant des siècles, puis quand la Perse sera vaincue, les régiments Zotts disparaîtront.

Entre le 8e et le 10e siècle, les Mannush et les Gitans sont emmenés en esclavage en Iran, en Arménie, en Egypte. Au sortir de cette période, les Kumpania se retrouvent et organisent une incroyable liaison entre l’Orient et l’Occident.

Les Cours de Lune


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette