Nephilim le Jeu de l’Occulte Contemporain

Accueil du site > Background > Les Sciences Occultes > Nephilim > La Kabbale > La naissance de la Kabbale

La naissance de la Kabbale

mercredi 31 octobre 2007, par Didier


La naissance de la kabbale

MelkisedekEtape 1 : les racines des Précurseurs, Assiah

Le premier Nephilim à appréhender différemment les Champs Magiques, à organiser le contact symbolique et analogique entre les forces cachées de la Nature et son Pentacle fut le Nephilim connu sous le nom de Melkisedek. Connaisseur parfait de la Magie ainsi que des pratiques rituelles humaines, ce Nephilim connut un premier éveil durant la période tourmentée des Guerres Elémentaires. Il comprit que la science cachée des Nephilim, la Magie, deviendrait aussi partie intégrante de la culture ésotérique des humains.

Les guerres élémentairesDurant ces batailles titanesques qui opposèrent races contre race, frères contre frères, éléments contre éléments, il fut frappé par les notions de chute originelle, de faute envers les forces cosmiques et envers les Champs Magiques. Il décida alors de parcourir le monde afin de purifier de ces taches qui semblaient maintenant indélébiles. Sa longue retraite du monde physique l’entraîna sur des sentiers inconnus et cachés. Lorsqu’il revint, il délivra un message important parmi ses congénères Nephilim qui eux apprenaient à vivre avec les humains. Les Champs Magiques n’étaient que le reflet d’un être tout puissant, inconnaissable et intouchable qu’il fallait adorer selon des rituels différents. Les Nephilim ne devaient être que les serviteurs de cette force maintenant courroucée après le Sentier d’Or et la chute d’Orichalque. il décréta que la Magie devait cesser d’être une pratique régulière pour être remplacer par une vénération et une foi métaphysique. Il fut rejeté par l’ensemble de ses congénère et réussit à attirer de plusieurs sociétés secrètes dont certains Mystes, à l’époque très puissants.

Melkisedek décida de se cacher et de dissimuler son expérience. Il choisit pour cela l’un des nombreux peuples humains qui erraient sur terre et essaya de copier le modèle du Grand Compromis d’Egypte sans pour autant y arriver. Il proposa ainsi à ce peuple l’Arche d’Alliance. ce peuple qui fut appelé bien plus tard le peuple hébreu n’accepta pas le Grand compromis car il violait directement les enseignements de ses prophètes.

arche d'alliance Melkisedek dut de nouveau se cacher. Il écrit alors un livre secret connu sous le nom de « Rota » où il consigna l’ensemble de ses découvertes et de ses enseignements. Il réussit aussi à créer une société secrète très réduite qui eut pour but de transmettre et de préserver ses découvertes. Peu de temps après ces actes hautement ésotériques, il fut détruit par des ennemis de l’Arche d’Alliance. il est certain que ces recherches lui permirent de voir son futur ténébreux.

Le deuxième précurseur de la Kabbale fut Salomon lui-même. Grand Magicien devant les Champs Magiques, il fut en partie élevé par la Secte de la Rota, les gardiens des enseignements de Melkisedek. Comme à son habitude, il privilégia l’aspect matériel des enseignements de la Rota. Il mit alors au point, après de nombreuses recherches, un nouveau rituel d’harmonisation du Pentacle avec les Champs magiques, fondé sur la vénération et l’adoration de ces champs, envisagés alors comme des créatures plus ou moins autonomes.

Roi SalomonIl fit alors les premières Invocations de l’histoire ésotérique des Nephilim. Mais, aveuglé par son succès et bien d’autres dangers de la quête de Sapience, il ne prit pas conscience de l’énormité de sa découverte. Il se contenta de faire plusieurs Invocations sans ordre précis, sans méthode. Il stoppa net ses travaux quand, par inadvertance et inexpérience, il faillit être dissout par ce qui allait devenir plus tard l’un des princes de la Kabbale. Il décréta alors la mise hors la loi de telles pratiques. Puis il consigna toutes ses expériences magiques. Ils furent pourchassés et exilés des royaumes physiques et magiques de Salomon. Ils se transformèrent alors en une communauté d’ascètes humains et Nephilim (un peu comme le feront plus tard le cathares) et devinrent les moines spirituels d’Essenie (du lieu où ils s’installèrent).

Les esseniensEtape 2 : le tronc de la Quête, Yetsirath

Durant une très longue période de temps, les moines mystiques d’Essenie bientôt connus sous le terme d’Esseniens s’employèrent à étudier les découvertes des Précurseurs. Souvent, les Nephilim qui participèrent à ces travaux les trouvèrent stériles et sans rapport avec leur vraie nature. Pour eux, les Champs Magiques n’étaient que l’expression de l’Univers et il était impossible de leur accorder une importance extrême. Paradoxalement , ce sont donc des humains qui prirent le relais des Nephilim. Ils inventèrent des phrases et des rites qui se révéleraient plus tard très utiles. Ils fabriquèrent de toute pièce une mystique très forte et très cohérente. C’est aussi durant cette époque que le mot Kabbale fut employé pour la première fois. En effet, ce mot possède plusieurs significations. Tiré de l’Enochéen, il peut être retranscrit comme « les mots qui font apparaître les Puissances d’en dessous et d’au dessus ». il désigne aussi le travail effectué par les Esséniens sur la langue du peuple hébreu pour rendre les syllabes harmonieuses avec l’Enochéen afin de faciliter les recherches des Nephilim. Toutes ces découvertes furent retranscrites en Hébreu pour que les générations suivantes puissent s’en servir. C’est ainsi que la langue officielle de la Kabbale devint l’Hébreu.

L'Arbre de Vie
Les Esséniens inventèrent la métaphore principale de la Kabbale, l’Arbre de Vie, celui qui relie le connaissable, le Monde réel à l’infini, au Cosmique, à l’Inconnaissable. petit à petit, après des efforts surhumains et surNephilim, les Esséniens en arrivèrent à la conclusion qu’il fallait construire, faire naître l’être hybride entre humain et Nephilim afin qu’il puisse porter en son sein les enseignements mystiques qu’ils étudiaient depuis si longtemps maintenant. Ils lancèrent le grand projet de l’enfant-messie, le Nephilim premier kabbaliste, explorateur des Royaumes mystérieux de l’Arbre de Vie. Il fallait celui qui soit capable de faire pont entre les humains, les Nephilim et les forces des Champs Magiques. C’est ainsi que le projet Jésus naquit bien avant la naissance physique du Sauveur des Chrétiens. Les Esséniens laissèrent trace de leurs écrits dans ce qui est connu comme les manuscrits de la mer morte. Les écrits ésotériques sont souvent cryptés selon des codes très ardus à déchiffrer.

JesusEtape 3 : les branches de la Révélation, Briah

Jésus fut telle une comète dans le monde ésotérique. Le projet des Esséniens porta largement plus loin que les buts avoués et les espérances secrètes. Celui qui deviendra le Messie pour des millions d’hommes et de femmes fut avant tout un déchiffreur exemplaire de nouveaux rituels qui formeront la Kabbale. Mais, contrairement à ce qui avait été prévu, Jésus très rapidement autonome entreprit une quête personnelle quasi-solitaire à la manière d’Akhénaton. De cette expérience, il décida de faire bénéficier l’ensemble des êtres vivants et magiques, qu’ils soient humains, Nephilim ou Selenim. Dans cette quête, il gravit de manière fulgurante les échelles de Sophia et de la Sapience mais en empruntant l’Arbre de Vie dont il découvrit la réelle existence analogique et par là même forma les branches. Il fut le premier à atteindre le fût de l’arbre, le Royaume ultime, Kether. Il visita une par une les Sephiroth, les Royaumes kabbalistiques avant d’atteindre l’Inconnaissable et Kether. Les Esséniens avaient prévus la fulgurance de cette quête mais n’avaient pas pris en compte la variable qu’était Jésus lui-même. Illuminé par les créature rencontrées dans l’Arbre de Vie, il décida d’en devenir le serviteur absolu. Il devint profondément mystique et essaya de transcender sa véritable nature. Il se transforma totalement et fut rapidement un élément incontrôlable pour les Esséniens. Il échappait partiellement à son but original tout en ouvrant d’immenses portes pour ses frères de race suffisamment courageux pour s’y engouffrer. Ce fut un temps de grands changements, de miracles et luttes armées entre les partisans et les ennemis de Jésus. La guerre d’abord froide et ésotérique devint chaude et exotérique. plusieurs puissances s’en mêlèrent et l’affrontement devint général. De formidables complots s’organisèrent afin de capturer la force du Messie. Celui-ci, pourtant depuis longtemps éloigné des réalités, sentit confusément l’enjeu dont il était l’objet. il choisit parmi ses plus fidèles compagnons et leur enseigna une partie de sa toute nouvelle science. Ce fut les enseignements secrets de Jésus. Certains fidèles, comme Jean, devinrent fous ou visionnaires. D’autres, au contraire, comprirent qu’une deuxième forme d’emprise sur les Champs Magiques venait de naître véritablement. Il fallait maintenant la mettre en pratique et la répandre parmi les Nephilim. Pour cela, les compagnons occultes décidèrent de devenir aussi des évangélistes pour les humains afin de pouvoir communiquer et voyager à travers le monde entier pour faire connaître la Kabbale. Ainsi, les premières églises chrétiennes furent aussi des lieux où des Nephilim venaient s’initier à l’Invocation kabbalistique. C’est également pour cette raison que ces sectes chrétiennes furent pourchassées. Là encore, le plan initial échappa aux Nephilim puisque de ces sectes éparpillées dans tout l’empire romain naquît la puissante église catholique.

Rabbi Shimon (simeon) Bar YokkaiEtape 4 : les feuilles de l’Accomplissement, Atziluth

Certains Nephilim, malgré le courage et la folie ésotérique de Jésus, attribuent la vraie paternité de la Kabbale à Siméon bar Yokkaï. Ce Nephilim, sage d’entre les sages fut le grand coordinateur de l’expansion de la Kabbale. Il fut aussi le fondateur des écrits kabbalistiques en rédigeant le « Zohar » (la Lumière lumineuse). Il est le traité ultime codifiant l’ensemble de la Kabbale, mélangeant à la perfection les discours ésotériques et mystiques aux invocations les plus puissantes et les plus dangereuses. Par la suite, d’autres Nephilim gravirent l’Arbre de Vie et découvrirent que la Kabbale pouvait être une autre voie pour atteindre l’Agartha. La Quête de l’Illumination, la construction du Temple de la Sagesse Intérieure pouvait commencer.

A présent, partons à la decouverte de l’Arbre de vie

Portfolio

Jesus Melchisedek

Documents joints

2 Messages de forum

  • La naissance de la Kabbale

    13 avril 2010 20:59, par cato
    Je vois pas le rapport entre le christ et la kabbale....... La magie est interdite dans le judaisme et le christianisme cf la bible Quels sont vos preuves pour dire que Jesus était kabbaliste et traitait avec les néphilims qui ne sont autres que des anges déchus contre l’éternel le D. d’israël ?
    • La naissance de la Kabbale 15 avril 2010 03:03, par Didier

      Bonjour Cato,
      Ce site est un site de Jeu de rôle. Il ne rend donc pas compte des réalités historique et religieuse apparues au cours de l’histoire du monde, mais décrit "l’univers" d’un jeu créé par des auteurs et des romanciers français en 1993. La pertinence et l’avis des articles sur ce site n’engagent que les auteurs et les joueurs de ce jeu de rôle.
      Je m’excuse si cela a prêté à confusion, je pensais que le titre du site ainsi que le texte de présentation en page d’accueil renseignerait suffisamment le visiteur quant au contenu présenté ici.

      En vous souhaitant une agréable fin de semaine.
      Didier


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette